La colocation

Trouver une colocation

Partager un grand appartement ou une maison à plusieurs, présentent plusieurs avantages, financiers, pratiques et affectifs (éviter l'isolement et rompre avec la solitude). Il faut éviter aussi certains pièges et savoir composer avec des caractères différents du sien. Il faut choisir ses colocataires en fonction de ce que vous souhaitez vivre : partager des pièces communes tout en gardant son indépendance ou vivre en collectivité.

Le service logement du BIJ propose des offres de colocation sur Lorient et les autres communes limitrophes. Consulter les offres.

 

Il existe aussi une multitude de sites d’annonces et d’information spécialisés sur la colocation. En voici une liste incomplète, mais attention : certains vous demanderont une adhésion ou vous transféreront vers un n° payant : 

 

D’autres sites de petites annonces (type www.leboncoin.fr) permettent aussi de trouver et de déposer des offres de colocation.

Pour éviter les mauvaises surprises, renseignez-vous bien sur la législation.

N’hésitez pas à vous adresser au bureau ou au point Information Jeunesse (PIJ, BIJ, CRIJ) le plus proche de chez vous : vous serez accueilli et conseillé sur vos démarches et vos questions. 

A savoir !

Choisir la colocation, suppose de s'informer sur la législation pour éviter les mauvaises surprises.

 

Colocation, sous location ? Quelle différences ?

 

Pour être colocataire, chaque occupant doit signer le bail : chacun a les mêmes droits, mais aussi les mêmes obligations vis-à-vis du bailleur (=propriétaire ou son intermédiaire). Si vous n’apparaissez pas sur le bail, vous n’êtes pas en colocation mais en sous-location. Vous devez être prudent et bien connaître la différence entre ces 2 situations :

- Colocation : tous les colocataires co-signent un bail (= souscrit conjointement) avec un propriétaire. Tous les colocataires figurent sur le contrat.

- Sous-location  : un locataire, seul titulaire du bail, consent lui-même une location à un ou plusieurs autres occupants d’une partie du logement loué. Sachez que la sous-location est bien souvent illégale : c’est le cas si l’autorisation n’a pas été demandée au propriétaire.

Sous-locataire est une situation précaire car aucun contrat ou loi ne vous protège en cas de problème. Cela ne vous donne accès à aucune aide financière. Autre possibilité  : le propriétaire divise le logement en plusieurs chambres et l’ensemble des locataires du logement partage une ou plusieurs pièces (salle de bains, WC, cuisine…). Chaque locataire signe un contrat pour sa chambre avec le propriétaire et c’est bien ce dernier qui choisit qui vit dans le logement. Vous êtes locataire de votre propre chambre mais cohabitez.

 

 Les règles à connaitre

 

La clause de solidarité 

Une clause de solidarité est souvent mentionnée dans le bail d’une colocation. Elle garantit au propriétaire le paiement de son loyer et lie encore davantage les colocataires :

si l’un des colocataires ne peut plus assumer sa part de loyer, le propriétaire peut alors demander aux autres de payer pour lui.

si un colocataire quitte le logement avant les autres, il reste redevable de toute somme impayée au propriétaire, jusqu’au terme du bail et dans les limites de la clause de solidarité.

En cas de changement de colocataire

Si vous remplacez quelqu’un dans une colocation préexistante, demandez à faire un avenant au bail. C’est un complément au contrat de bail qui devra être signé entre le propriétaire et tous les colocataires. Le nom du colocataire entrant se substitue alors à celui du sortant. Cet accord express et détaillé clarifie la situation, les noms engagés par le bail étant bien ceux des colocataires en place.

 

Aides financières

 

La Caf considère chaque colocataire comme un allocataire ayant des droits distincts.

Le nom de tous les colocataires doit figurer sur le bail (contrat de location) ou bien chaque colocataire doit avoir signé un bail à son nom.

Enfin, chaque colocataire doit faire sa propre demande d’aide en déclarant ses revenus personnels. Le calcul de l’aide au logement tient compte de la part de loyer versée par chacun.

Vous pouvez estimer le votre droit à l’aide au logement sur le site www.caf.fr

Si vous êtes sous-locataire : cela ne vous donne accès à aucune aide financière. Sans bail (= contrat de location) : pas d’aide de la CAF, ni LocaPass…

 

La colocation intergénérationnelle

 

Le BIJ propose aussi un service "1 toit 2 générations", toutes les infos sur le site www.1toit2generations.fr